Etape 6 : Elaborer des recommandations et rédiger le rapport

L’analyse des données permet d’identifier les recommandations pour l’action qui constituent une étape essentielle dans une évaluation. L’ensemble des informations vont être rassemblées dans un rapport.

La réalisation de l’évaluation comporte trois temps :

  1. collecter les informations,
  2. les analyser,
  3. en tirer des conclusions et des recommandations.

Ces trois temps se retrouvent dans le rapport d’évaluation qui décrit et analyse le processus d’évaluation, les données recueillies et les résultats obtenus, avant de présenter les conclusions et les recommandations.

Les conclusions doivent répondre aux questions d’évaluation. Elles doivent être déduites de l’analyse et être en rapport avec les critères préalablement définis.

1 – Formuler des recommandations

Les recommandations qui découlent des conclusions mettent en exergue des points forts à conforter, des lacunes à combler ou des orientations nouvelles à suivre. Ces ...
Lire la suite…

2 – Rédiger le rapport : quelques conseils

La rédaction du rapport d’évaluation doit être soignée car de la qualité du rapport dépend en partie l’utilisation qui en sera faite.Le rapport doit être ...
Lire la suite…

3 – Elaborer un rapport provisoire

Une première version du rapport d’évaluation doit être soumise au comité d’évaluation pour poursuivre la démarche participative. Les membres du comité d’évaluation sont invités à ...
Lire la suite…

Ai-je bien compris ?

Comment fait-on pour répondre aux questions d’évaluation dans le rapport ?

Le travail de mise en place de l’évaluation a consisté à découper la question d’évaluation en critères, puis les critères en indicateurs (liés à une source d’information). Une fois ces indicateurs renseignés par la collecte des données, c’est le travail inverse qui doit être fait :
– Les informations obtenues pour chaque indicateur sont exposés. C’est la partie « résultats » du rapport.
– A partir de ces indicateurs, les évaluateurs portent une appréciation critique sur les critères : dans quelle mesure sont-ils atteints ou non ? Cette analyse constitue la partie « discussion » du rapport si une distinction est faite entre la partie résultats et discussion.
– Enfin, l’ensemble des critères étant analysés, il est possible de répondre à la/les question/s d’évaluation dans la partie « conclusion » du rapport.

Dans le rapport d’évaluation est-il suffisant de répondre aux questions d’évaluation ?

Non. Il est bien sûr nécessaire de répondre aux questions posées à l’évaluation, mais ce n’est pas suffisant. Le rapport doit se terminer par des propositions, car l’évaluation a été réalisée dans un but précis, en vue de recommandations utiles à l’action.
La dernière partie du rapport contient donc les « recommandations » ou « propositions ». En s’appuyant sur les conclusions, il s’agit de proposer des orientations pour les décisions qui sont à prendre pour l’action évaluée : souvent, ce sont des points à conserver (car positifs), des points à faire évoluer (car sources de difficultés) ou des orientations nouvelles.

Qu’est-ce qui facilite la prise en compte des recommandations ?

Pour être prise en compte, les recommandations doivent permettre de faire évoluer positivement l’action concernée. Elles doivent être opérationnelles, réalistes et ciblées. Elles doivent tenir compte des contraintes de l’organisme qui porte l’action et des personnes qui la coordonne. Elles doivent être explicites sur la démarche proposée et ses conséquences notamment en termes de ressources humaines, matérielles et financières nécessaires. Elles doivent être élaborées avec le comité d’évaluation quand il existe, et suivies dans le temps.


Pour passer à la pratique

  • A partir des analyses, et des discussions suscitées, rédigez les conclusions sous forme de réponses aux questions d’évaluation, en vue des décisions qui pourraient être prises.
  • Puis, indiquez les recommandations qui peuvent valoriser, conforter ou au contraire faire changer l’action évaluée.
  • Ajoutez des annexes qui font état des données de cadrage, de la liste des interlocuteurs rencontrés, des outils utilisés, etc.

Modèle de plan pour un rapport d’évaluation

  1. Description de l’action : diagnostic de situation, cadre logique
  2. Rappel du contexte de l’évaluation et de la/les question(s) d’évaluation
  3. Exposé méthodologique : présentation de la démarche, critères et indicateurs d’évaluation
  4. Résultats et analyse des constats
  5. Conclusions et recommandations